Actualités
Quand le droit de la consommation commence à s'appliquer aux (petits) professionnels

Quand le droit de la consommation commence à s'appliquer aux (petits) professionnels

Publié le : 14/02/2020 14 février févr. 02 2020

Le droit de la consommation a pour objectif de protéger les consommateurs, considérés comme étant en position de faiblesse face au professionnel qui applique sa force de vente et ses méthodes de négociation.

Dans les faits, une même personne peut être consommateur et professionnel selon qu'il négocie âprement ses contrats pour sa société ou qu'il achète sa baguette de pain.

Les lois protectrices du consommateur se sont multipliées ces 30 dernières années avec une notion parfois différenciée, ou simplement non définie, de ce qu'il faut entendre par consommateur. Le critère que l'on retrouve le plus en jurisprudence est la notion de profane, soit celui qui ne sait pas, qui n'est pas initié.

Cependant, le profane qui agissait dans un cadre professionnel était présumé avoir la connaissance et la force de négociation suffisante pour ne pas avoir besoin d'être protégé contre son impatience ou son ignorance.

L'Ordonnance du 14 mars 2016 a modifié cette distinction nette entre professionnels et consommateur et a permis aux professionnels employant au plus 5 salariés, qui souscrit hors établissement un contrat dont l'objet n'entre pas dans le champ de son activité principale (art. L221-3 du code de la consommation), du droit de rétraction de 14 jours (étendu à 12 mois si le consommateur-petit professionnel n'a pas été informé des conditions de son droit de rétractation).

Le critère principal d'application - hors champ de son activité principale - est assez flou et dépend de l'appréciation souveraine des juges. Néanmoins, la jurisprudence commence à nous donner quelques illustrations :
  • - l'architecte qui a souscrit un contrat de création et de licence d’exploitation d’un site internet dédié à la promotion de son activité (Cass. civ. 1ère, 12 sept. 2018, n°17-17.319)
  • - l'entrepreneur exerçant une activité de production et fourniture de bois de chauffage qui signe un ordre d'insertion publicitaire dans un annuaire local (Cass. civ. 1ère 20 nov. 2019, n°18-22.525).
Ainsi, tous ces petits professionnels, qui font tout dans leur entreprise et qui par manque de temps, par précipitation signent des contrats et le regrettent, bénéficient à présent d'un droit de rétraction de 14 jours lorsque le professionnel a informé le petit de son droit de rétractation ou de 12 mois lorsque le professionnel n'a pas donné une information complète.

Nicolas SOUBEYRAND – Avocat au Barreau de LYON 

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.